Notre offre d'abonnement
au magazine

Accueil > Articles parus > Essais comparatifs > Nissan Qashqai mild hybrid 158ch, le pionnier progresse encore

Nissan Qashqai mild hybrid 158ch, le pionnier progresse encore

lundi 30 août 2021, par Louis DAUBIN

Le quashqai nous revient dans sa troisième version, fort d’un succès de ventes France de 330 000 exemplaires depuis son lancement originel. Pionnier du genre « Cross over » il a ouvert la voix a de nombreux concurrents, dont le 3008 Peugeot, qui ont particulièrement exploité le filon cross over dans les entreprises.


S’il n’est pas évident pour le néophyte, au premier coup d’œil, de distinguer en apparence le nouveau Qashqai de l’ancien, le nouveau qashqai repose pourtant sur une nouvelle plateforme de l’alliance Renault, Nissan Mitsubishi. Et, disons le tout de suite, les progrès sont considérables à l’usage.
La rigidité du châssis est en augmentation de 48% ! Une suspension multi bras apparait à l’arrière pour les 4 Roues Motrices du haut de la gamme, les amortisseurs ont été replacés à la verticale afin d’optimiser leur rendement.
Bref, on a donné au Qashqai un comportement routier digne d’une berline efficace. C’est une avancée spectaculaire qui se vérifie aisément au volant, la direction ayant vu son rapport passer de 19,1/1 à 14,7 :1. Cela donne une précision de trajectoire notoirement amélioré au volant. Surtout, l’usage quotidien est beaucoup plus serein, le qashqai étant maintenant doté d’une marge de sécurité active séduisante lui permettant de répondre agréablement aux sollicitations d’usage routier rapide, si le besoin en était. Typé sous vireur, il ne dédaigne pas de glisser du popotin au lever de pied en courbe, avec une douceur et une aisance surprenante. Du beau travail de mise au point.

Le seul bémol concernera le choix des jantes de 20 pouces qui donnent un côté « lourd » au design et surtout qui ne favorisent pas le travail des amortisseurs et de la caisse qui gagneraient encore à bénéficier de jantes de 18, plus élégantes et meilleures pour la tenue de route et le confort en favorisant la progressivité de l’amortissement sur les routes défoncées de notre beau pays.
Malgré tout, il faut saluer le travail des ingénieurs de Nissan qui ont su rendre le Qashqai confortable en suspension et l’ont doté de sièges efficaces pour les longs trajets, ce, malgré leurs flancs trop prononcés pour qui porte une veste ou monte ou descend souvent de sa voiture.
La qualité de finition à bord est très satisfaisante. Tout est agréable au toucher et les commandes sont rationnellement disposées. Cela rajoute au confort, avec en sus une isolation phonique de qualité pour un bon silence de marche à bord. Dans l’habitacle, Il y a, hélas, un abus du noir, c’est une évidence. Malgré le toit panoramique lui aussi teinté noir, les vitres latérales noires obligatoires aggravent la sensation d’oppression qu’un ciel de toit noir rajoutait encore sur notre voiture. Le choix abusif du noir est généralement un signe de pauvreté que l’on trouve normalement sur les véhicules d’accès de type DACIA, ce qui n’est pourtant absolument pas le cas du Qashqai doté d’un équipement pléthorique en série. Vous y trouverez tout l’équipement et la connectivité de service au travers d’un grand écran central et d’un affichage électronique au tableau de bord.
Deux puissances « essence » sont aux programmes du lancement : un même moteur de 1,3 litres, 4 cylindres, en 140ch et en 158 ch. avec au choix, ce qui est rare, une boite manuelle 6 vitesses ou une boite automatique X tronic. Fini le Diesel sur le qashqai. On aurait pu penser que les 4 ans à venir auraient assurés une bonne part des ventes à un qashqai diesel propre en entreprise. Mais les normes euro7 ont probablement fait hésiter Nissan à commercialiser ce moteur très intéressant pour ce type de carrosserie haute sur pattes. Le Mild Hybrid 12V est une micro hybridation offrant plus de couple, un système de roue libre en boite auto et une régénération au lever de pied. Cela n’a l’air de rien, mais cela fonctionne et amène un agrément d’usage étonnant tout en réduisant la consommation moyenne. Que cela soit en boite auto ou manuelle, vous ne serez pas déçu par la disponibilité de ce petit moteur, vif, coupleux et adapté à un usage mixte route/ville. Bien sûr, les consommations en usage intensif dépasseront largement les 10 litres au 100 mais en usage « légal » vous resterez autour des 7,5 litres de moyenne.
Dans quelques mois le Qashqai sera disponible avec un moteur électrique 100% rechargeable par un « range extender » moteur de 1,5 L à compression variable intégré. Ce qui vous permettra de supprimer le cout des fastidieuses bornes de recharge et de rouler électrique.
Proposé à partir de 29000€, le nouveau Qashqai est une bonne surprise pour l’amateur de véhicule doté de vraies qualités routières. Son vrai défaut est de l’ordre du design bien trop noir. Il est confortable, bien fini, bien équipé, bien insonorisé, bien motorisé. Comme quoi, Johnny Halliday avait tort de chanter : « Noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir ». Qashqai prouve le contraire.

Crossover Business

La qashqai est à nouveau dans la course de tête avec ce nouveau modèle bien conçu et regorgeant d’astuces techniques pour s’adapter aux contraintes règlementaires et environnementales. Le plaisir de conduire est là et la qualité aussi. Parfait pour le Business et cela mériterait une sellerie plus joyeuse en coloris.

Louis Daubin

Fiche Technique :

-* Moteur : 4 cylindres 1,3 L +hybride 12V
-* Puissance : 140ch ou 158 ch.
-* Couple : 240/270 Nm à 1750 tr/mn
-* Vitesse maxi : 196 km/h
-* Consommation : 6,3 l WLTP essai :10 L
-* Emission de CO2 : 143g/km en 2 RM
-* TVS : 443€
-* Prix : à partir de 29 000€

Répondre à cet article



Kilomètres Entreprise Contacts | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Briag.com Briag.com
KILOMETRES ENTREPRISE est édité par la SARL de presse KMS édition 33, avenue du Général Leclerc 75014 Paris - Tél. + 33 1 40 64 11 30 - Fax + 33 1 40 64 15 80